Angela Maria Piga

3707

Angela-Maria-Piga4Elle est née à Rome le 19 avril 1968. La thèse de sa maîtrise en Littérature Française à l’Université de Rome La Sapienza porte sur le théâtre de Voltaire. Elle est inscrite à l’ordre national italien des journalistes et écrit pour le quotidien Il Messaggero, et les revues L’Uomo Vogue et Casa Vogue. De 2009 à 2012 elle collabore avec Cahiers du Cinéma, en 2008 avec Lo Specchio (mensuel du quotidien La Stampa) et la revue culturelle grècque Highlights. De 2006 à 2011 elle est auteur et présentateur d’un programme radio culturel en Anglais produit par Rai International. En 2005 elle est organisatrice et modératrice de la table ronde “Du Constructivisme à la Web Art”, à l’Institut Polonais de Rome. En 2004 elle est consultant pour la mise en œuvre et la conférence sur la proposition d’une nouvelle loi pour la promotion de l’art en Italie « Nouvelles politiques pour l’art contemporain – Une loi pour le développement du marché ». De 1991 à 2005 elle est galeriste d’art contemporain à Rome. Parmi ses textes plus récents, ceux publiés sur les catalogues des expositions ‘Faces’ , Hommage à John Cassavetes, à l’Onassis Cultural Centre d’Athènes (2012) et ‘Cella’, par l’Université de Innsbruck au Complesso San Michele a Ripa de Rome (2010), et pour la Biennale de Thessalonique (2011). En 2003 son premier roman ‘La syndrome de Salomon’ est publié par Oèdipus ed. En 2013 elle écrit en Français la pièce de théâtre ‘Motherless Wave’, en 2008 son deuxième roman, ‘Les rois sauvages’. Elle est traductrice de l’Anglais et du Français à l’Italien et de l’Italien au Français, cependant elle n’a pas encore trouvé une traduction convenable pour le titre du conte qu’elle a écrit en 2008, ‘Il venditore di aria fritta’. Parfois les mots sont jaloux de leur territorialité et se battent contre toute transitivité.