Back to Paradise. Chefs-d’œuvre de l’expressionnisme à l’Aargauer Kunsthaus

0
742
Cuno Amiet, Stillleben mit drei Orangen, 1907/08 Huile sur toile, 54 x 60 cm Aargauer Kunsthaus, Aarau / Donation de Dr. Annie Zaugg, Baden

Du 26 août au 3 décembre 2017 l’Aargauer Kunsthaus présente des chefs-d’œuvre expressionnistes avec son exposition Back to Paradise.  Les oeuvres viennent de deux collections particulières : La collection Häuptli de l’Aargauer Kunsthaus et la collection du Musée Osthaus Hagen en Allemagne.

Ernst Ludwig Kirchner, Erna mit Japanschirm (Japanerin), 1913
Huile sur toile, 80 x 70.5 cm
Aargauer Kunsthaus, Aarau / Donation de Dr. Othmar et Valerie Häuptli

L’exposition Back to Paradise réunit pour la première fois deux collections qui comptent, de part et d’autre, des œuvres majeures représentant toutes les phases de la production expressionniste en Allemagne entre 1905 et 1938. Les remarquables tableaux, dessins et œuvres graphiques exposés ont été réalisés par des artistes aussi renommés que Ernst Ludwig Kirchner, Erich Heckel, Karl Schmidt-Rottluff, Max Pechstein, Otto Mueller ou encore Emil Nolde. Des œuvres d’expressionnistes suisses tels que Cuno Amiet ou Paul Camenisch, de la collection de l’Aargauer Kunsthaus, viennent compléter les créations allemandes.

Alexej von Jawlensky, Mädchenkopf mit rotem Turban und gelber Agraffe (Barbarenfürstin), ca. 1912
Huile sur aggloméré, 55 x 51 cm
Courtesy de Osthaus Museum Hagen & Institut für Kulturaustausch, Tübingen
Photo: Achim Kukulies, Düsseldorf

Au début du XXE siècle, quelques artistes allemands rompent avec l’iconographie traditionnelle, aspirant à créer un langage visuel direct et expressif. Le renouveau artistique ne vise pas uniquement les aspects formels, mais se concentre aussi fortement sur l’expression individuelle, sur la reproduction des sensations subjectives de leurs créateurs, qui s’interrogeaient sur l’essence des choses et non pas sur leur apparence extérieure. La description subjective d’expériences individuelles constituait une rupture avec les arts précédents purement figuratifs. À travers la diffusion d’une nouvelle conception de l’art, la guerre était déclarée au naturalisme et aux normes bourgeoises.

Emil Nolde, Stillleben (Kuh, japanische Figur und Kopf), 1913
Huile sur toile, 73.5 x 89 cm
Aargauer Kunsthaus, Aarau / Donation de Dr. Othmar et Valerie Häuptli

Tiraillés entre le processus d’industrialisation et les transformations sociales, les expressionnistes sont à la recherche de nouveaux modes de vie, qu’ils trouvent dans l’harmonie avec la nature et dans la confrontation avec des cultures étrangères. Le titre de l’exposition, Back to Paradise, exprime cette aspiration à la dimension originelle et individuelle, si importante à l’aube de la modernité artistique.