Une nouvelle fondation pour l’art moderne en Italie du Sud

0
130
In Artpassions Web

In Artpassions Web
Hans Hartung T-1947-43 1947 Fondazione Biscozzi

Depuis quelques années, les Pouilles, dans le talon de la botte italienne, sont au cœur d’un renouveau culturel sans précédent: la région attire des millions de visiteurs de toute l’Europe, qui viennent découvrir son patrimoine exceptionnel, sa culture ancestrale, ses masserie, ses églises et palais baroques préservés, ses petits villages médiévaux, à quelques kilomètres de ses côtes et de ses plages ensoleillées.

Une ville en particulier est re-née de ses cendres : Lecce, l’ancienne capitale de la région, haut-lieu de l’art baroque, où les palais nobiliaires, les sanctuaires aux mille sculptures et les vieilles maisons ont été restaurées, les restaurant et les bars à la mode ont fleuri à chaque coin de rues, comme les hôtels et les résidences d’artistes. Symbole de ce renouveau, même de nouveaux musées ont vu le jour. Le dernier en date : une fondation dédiée à l’art moderne et contemporain, qui faisait encore défaut non seulement à Lecce, mais dans les Pouilles en général.

In Artpassions Web
La Fondation Biscozzi – Rimbaud à Lecce dans les Pouilles

Créée par une française, Dominique Rimbaud, et son mari, Luigi Biscozzi (mort en 2018), originaire d’un village près de Lecce, elle vient d’ouvrir ses portes dans une vieille demeure du centre historique, restaurée et réhabilitée par Marco Arrigoni dans un style pur rappelant larte povera. Ce petit espace, s’ouvrant sur une jolie place, met harmonieusement les œuvres en valeur tout en respectant le bâti ancien. Cet écrin ancien/contemporain rassemble, dans onze salles, la collection de ce couple de passionnés, qui ont vécu à Milan, où, au fil des ans, ils ont fait l’acquisition d’œuvres de Josef Albers, Jean Fautrier, Hans Hartung (dont on découvre un admirable petit format des années 1940) ou encore Alberto Burri.

Forte de plus de deux cents pièces (qui seront exposées à travers divers accrochages, le premier comptant soixante-dix œuvres environ), la collection propose un tour d’horizon de l’art abstrait en Europe après-guerre, principalement entre 1950 et 1980. L’Italie a naturellement la part belle, avec Alberto Magnelli, Pier Paolo Calzolari, Gilberto Zorio ou encore Mario Schifano, Luigi Veronesi et Gianni Bertini (avec Les sandales de Pandore, belle huile sur toile de 1956).

Dans les salles du rez-de-chaussée, une première exposition temporaire est dédiée au méconnu Angelo Savelli (1911-1995), artiste calabrais connu pour ses œuvres abstraites à dominante blanche, avec quelques peintures majeures qui font la part belle à la matière.

Le but de cette fondation n’est pas seulement d’attirer les touristes étrangers mais de faire découvrir au public de Lecce et des Pouilles, éloigné des grandes villes artistiques du centre et du nord de l’Italie, la partie la plus contemporaine du patrimoine artistique de leur pays et d’Europe – les fondateurs ont ainsi tenu à ce que le musée soit complété par une salle didactique pour les élèves et étudiants et par un centre de documentation.

In Artpassions Web
Vittorio Mattino, Trittico per K 1990

Tancrède Hertzog

 

Fondazione Biscozzi | Rimbaud

www.fondazionebiscozzirimbaud.it

Piazzetta Baglivi, 4 73100 Lecce (Italie)