GROB GALLERY: STREIK ! Exposition collective

0
136
In Artpassions Web
NATALIA LL Consumer art, 1975 DVD (original material 16 mm), 16'01'' Edition 10 + 2 A.P. Courtesy: lokal_30 Warsaw

STREIK !
Exposition collective

 

Grob Gallery est fière de présenter l’exposition collective STREIK !, en collaboration avec Kasia Michalski, qui met à l’honneur l’œuvre de six artistes internationales. Une fois de plus, l’exposition sera complétée par une création originale de l’artiste locale Sophie Le Meillour projetée sur les fenêtres donnant sur la place du Bourg-de-Four.

In Artpassions Web
NATALIA LL
Consumer art, 1975
DVD (original material 16 mm), 16’01”
Edition 10 + 2 A.P.
Courtesy: lokal_30 Warsaw

Le 14 juin 2019, des centaines de milliers de femmes protestaient contre le retard qu’accuse la Confédération en matière d’égalité des droits entre les femmes et les hommes. La communauté internationale découvrait alors l’approche conservatrice qui prévaut aujourd’hui encore dans le pays vis-à-vis des femmes. Directement inspirée de cette grève nationale, l’exposition Streik ! présente un groupe d’œuvres de femmes artistes issues d’horizons variés, dont le dénominateur commun est l’expression créative du corps féminin.

Cette volonté d’émancipation se manifeste de différentes manières tout au long de l’exposition. Dans la première salle, une voiture de taille réelle de l’artiste Sylvie Fleury, entièrement recouverte de vernis à ongles, donne le ton. Un emblème stéréotypé de la masculinité se voit ainsi radicalement détourné par des attributs typiquement féminins, témoignant du militantisme affirmé de Sylvie Fleury pour les droits des femmes.
Une sculpture – de taille plus modeste – de l’artiste est exposée dans la deuxième salle, accompagnée de trois tirages photographiques de Lisa Holzer. La thématique est ici plus organique : Guts, Flush et Head of a Partisan montrent des formes abstraites qui, magnifiées par Photoshop, peuvent être interprétées comme autant de représentations du désir.
À mi-chemin entre l’abstrait et le figuratif, le tableau de Sue Williams explore les thèmes de la violence et des contraintes sociales sous l’angle du féminisme. En arrière-plan, des éléments personnels transparaissent : bien que, de premier abord, les tons verts et rouges de l’œuvre évoquent une certaine forme de lumière et de joie, en s’approchant, la toile dévoile des souvenirs introspectifs interrogeant l’identité de l’artiste.
Dans l’œuvre de Pauline Beaudemont, que l’on peut admirer plus loin dans la salle, le récit pragmatique de rêves sexuels contraste avec l’intimité et la sensualité de l’imposant rideau sur lequel ils sont inscrits. À côté de cette installation, un rideau de béton sert de support à une composition brute d’ex-voto mexicains (« milagros ») représentant des parties du corps.
Empreinte de cette humanité si caractéristique de la photographie de Nan Goldin, l’image légendaire de l’artiste et de son compagnon, avec qui les relations pouvaient être orageuses, apporte une touche poétique supplémentaire à l’exposition.
Le film Consumer art, réalisé en 1972 par l’artiste polonaise Natalia LL, constitue le point d’orgue de l’exposition. À l’heure où les autorités culturelles ont fait retirer temporairement du musée national de Varsovie les images tirées de ce film, les jugeant trop provocantes, l’œuvre s’insère opportunément dans la lutte féministe actuelle en revendiquant ouvertement le droit à la liberté du corps féminin : dans un format de type documentaire, on y voit des jeunes femmes en train de manger des bananes de manière joueuse et suggestive.

26 septembre – 30 novembre 2019

Grob Gallery
2, rue Etienne-Dumont — 1204 Genève / T +41 (0)22 810 86 56
www.grobgallery.com / info@grobgallery