Tindar expose son travail avec les migrants à la Galerie Saatchi de Londres

0
1245
In Artpassions septembre
5-Tindar-Trittico-Senza-titolo-Migrazioni-2016-150-x-300-cm-Carta-inchiostro-colla-chiodi-acrilico-su-tela
Artpassions No 47 septembre 2016
1-Tindar-Senza Radice Eneide Torino 1753-2016-87 x 128 cm-Matita su pagine antiche

Tindar expose son travail avec les migrants à la Galerie Saatchi de Londres

Du 14 au 18 septembre, la Galerie T&L présentera en avant-première à la START Art Fair de la Galerie Saatchi de Londres le tout dernier travail de l’artiste italien Tindar, issu du Projet Trace. Ce projet artistique et humanitaire a été conçu en 2015 par l’artiste avec l’avocat Pierre Farge pour sensibiliser l’opinion à la plus grande crise migratoire de l’Europe depuis la Seconde Guerre mondiale et pour venir en aide aux demandeurs d’asile.

Tindar a créé de grands triptyques à partir de milliers d’empreintes digitales collectées avec la collaboration des migrants de la “Jungle” de Calais,  ce camp d’infortune de 9000 réfugiés où il a résidé plusieurs fois en 2015 et 2016. Pour la première fois, les migrants ne se voient pas contraints de donner leurs empreintes aux autorités. Ils sont, au contraire, incités à les collecter volontairement auprès des citoyens français et européens comme témoignage de solidarité.

En renversant ce paradigme, Tindar créé la controverse. Il souhaite ainsi dénoncer les dispositions du Règlement de Dublin II. Ce règlement de l’UE oblige les migrants à faire leur demande d’asile là où ils ont donné leurs empreintes digitales aux autorités, c’est-à-dire le premier pays de l’Union qu’ils rencontrent sur leur chemin depuis le Moyen-Orient ou l’Afrique (le plus souvent la Grèce et l’Italie), ce qui place toute la pression migratoire sur ces Etats et paralyse la situation. Plutôt que d’être renvoyés vers ces pays lors des contrôles, beaucoup de migrants préfèrent se brûler le bout des doigts quand ils cherchent à gagner le nord de l’Europe.

Ce projet artistique, engagé et humaniste, apportera aussi une aide matérielle aux migrants par le biais d’une vente aux enchères caritative des œuvres créées par Tindar avec les réfugiés. Cette vente, dont les fonds seront intégralement reversés à des associations bénévoles actives à Calais pour soutenir les migrants, aura lieu à Paris à l’hiver 2016-2017. Le but est aussi d’organiser une exposition des œuvres à Calais même.

Artpassions Web septembre 2016
Projet Trace, Tindar

A côté de ces œuvres inédites, le travail emblématique de Tindar sur les racines (issu de la série “Racines”) ainsi que des œuvres issues des séries “Empreintes” et “Ombres” seront également présentés à Londres, retraçant les dernières années de travail de cet artiste de trente ans, figure montante de la scène italienne.

www.tl-galerie.com

http://www.thetraceproject.com/fr/accelerator-photo-3/

Galerie T&L à START Art Fair,

Galerie Saatchi, Londres

Du 14 au 18 septembre