ANTIQUITÉ L’EMPEREUR CLAUDE RÉHABILITÉ

0
164
Bas-relief historique, dit « des Prétoriens », provenant de l’arc de Claude à Rome, vers 51-52 après J.-C., marbre, Musée du Louvre, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines Photo © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Hervé Lewandowski

Lyon consacre une exposition à l’empereur Claude. L’initiative est pertinente, parce que le personnage se trouve étroitement lié à cette ville qui, sous le nom de Lugdunum, fut la capitale des Gaules. C’est l’occasion aussi de mettre en lumière un empereur qui ne jouit pas auprès du public de la même célébrité qu’Auguste, Néron, Hadrien ou Marc Aurèle. Claude naquit à Lyon le 1er août de l’an 10 avant J.-C., alors que son père Drusus l’Ancien se trouvait à la tête des armées romaines stationnées en Gaule. Drusus appartenait à la famille impériale par son mariage avec Antonia, fille d’Octavie, sœur d’Auguste. Claude était son troisième enfant. Un enfant qui ne répondait pas à son attente de mère, car il était souffreteux, malingre. Elle lui refusa toute affection, et le malheureux n’en trouva pas non plus chez sa sœur Livilla, encore moins chez sa grandmère Livie, qui le traitait de demeuré ! Ce qui manqua à cet enfant, c’est un père. Malheureusement, Drusus mourut d’une chute de cheval lorsque Claude avait un an et c’est entouré de femmes et d’affranchis qu’il passera son enfance et sa jeunesse. Devenu adulte, Claude ne réussira pas à s’imposer vraiment, même si son aspect…