BACH EST NON-BINAIRE

0
151

Un peu de bon sens. Ne mettons pas tous les « wokes » dans le même panier. Théoriser les structures de domination inscrites dans nos sociétés, afin que tous les hommes naissent libres et égaux en droits – y compris les femmes – n’est pas mauvais en soi. Depuis quelques siècles, malgré d’effroyables vents contraires, le sacrosaint progrès s’est substitué à la simple progression : les minorités y ont gagné en droits mais aussi en « visibilité », qui est la première étape du droit. Il n’est plus tolérable aujourd’hui d’être ouvertement homophobe, raciste, misogyne, et l’on peut s’en réjouir. Cependant, suffit-il de ne plus pouvoir dire les choses pour s’assurer qu’elles disparaissent du champ social ? Rien n’est oins sûr : c’est là le double tranchant de la « bien-pensance ». Car s’indigner d’un propos insultant à l’égard d’un individu du fait de ses origines ou de sa sexualité est légitime. Mais vouer aux gémonies tout auteur d’un mot inacceptable selon ces mêmes règles, et le condamner sans procès au silence, c’est faire enfler une rage souterraine qui se repaît de rancoeur, de haine, d’invisibilité. Et qui finit par prendre la parole de manière outrancière. Cas d’école ultime :…