David Hockney, la couleur avant tout

0
2236
Portrait of an Artist (Pool with Two Figures), 1972 Acrylique sur toile, 2140 x 3048 mm Collection Lewis © David Hockney Photo Credit : Art Gallery of New South Wales / Jenni Carter

Au cœur de Londres, la Tate Britain honore depuis février l’un des artistes majeurs de la peinture britannique du XXème siècle. Portrait of an Artist(Pool with Two Figures), 1972Acrylique sur toile, 2140 x 3048 mmCollection Lewis© David HockneyPhoto Credit : Art Gallery ofNew South Wales / Jenni Carter La première chose qui étonne, c’est la foule juvénile qui se presse pour visiter, dès l’ouverture, l’exposition la plus courue du moment. David Hockney n’est pas un peintre « patrimonial » : il captive les étudiants et leurs grands-parents. De fait, la modernité d’un tableau n’a rien à voir avec l’âge de son auteur, puisque des toiles vieilles de plusieurs siècles demeurent neuves aujourd’hui. Il suffira de méditer les paysages de Turner, également exposés à la Tate, pour s’en convaincre. Mais comment, depuis les années 1960, Hockney a-t-il nourri son exceptionnelle jeunesse ? L’aspect chronologique de l’accrochage nous permet de mieux le comprendre : d’abord, en associant chacune de ses œuvres à un discours sur l’art ; ensuite, en considérant le monde comme un perpétuel terrain d’amusement, offert à un enfant muni d’une boîte de feutres – cet aspect ludique de son travail expliquant son succès populaire. Bien que complexe sur le plan théorique, The Big…