La Galerie T&L présente Leonardo Cremonini à Art Paris

La Galerie T&L présente Leonardo Cremonini à Art Paris

0 131

Pour sa première participation à la foire Art Paris, la galerie parisienne T&L, fondée en 2015, présente une monographie sur l’artiste italien Leonardo Cremonini (1925-2010), faisant suite au succès de l’exposition qu’elle lui avait consacré en galerie en décembre 2017, au 24 rue Beaubourg. Avec cinquante toiles, il s’agissait de la première grande exposition à Paris depuis la mort de l’artiste en 2010 – une redécouverte pour beaucoup. Pour Art Paris, la galerie a sélectionné un peu plus d’une quinzaine de tableaux de l’artiste, dont plusieurs n’étaient pas présents en galerie au mois de décembre, comme Cache-cache (1965), Les plafonds de la plage (1968), Treni incrociati (1972) ou Le voyage (1989). Certaines de ces œuvres n’avaient pas été montrées à Paris depuis plus de trente ans.

Leonardo Cremonini : vie et œuvre

Peintre emblématique des scènes artistiques française et italienne dès les années 1960, Cremonini fut célèbre pour ses toiles figuratives aux couleurs acidulées, à la saveur surréaliste, souvent rapprochées de la Figuration Narrative mais au style tout à fait unique. Admiré par ses pairs tels que Francis Bacon ou Roberto Matta et par des écrivains comme Moravia, Calvino, Eco, Butor ou Debray, son œuvre est représentée dans de nombreux musées (Centre Pompidou, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, MoMa, Galerie d’art moderne de Milan, Israel Museum…) et privées (Fondation William Louis-Dreyfus).

Repéré à Venise par Peggy Guggenheim en 1950, Cremonini s’installe à Paris dès 1952. Il tisse des liens forts avec Francis Bacon, avec qui il séjourne à Ischia et à Rome, mais aussi avec Roberto Matta : les deux s’installent sur l’île de Panarea, au large de la Sicile, pour peindre en solitude, à la fin des années 1950. En 1964, Cremonini triomphe à la Biennale de Venise, qui lui consacre une salle entière. Dès 1969, le musée d’art moderne de Paris lui dédie une monographie, aux côtés des musées de Bruxelles, Prague et de Bâle. Au début des années 1960, sa peinture jusqu’alors très expressive et torturée évolue et se fait plus construite : avec un répertoire d’objets oniriques rappelant le surréalisme, des couleurs électriques, un travail magistral sur les coulures de peinture qui rythment des compositions faites d’espaces imbriqués, l’artiste dépeint admirablement des scènes balnéaires ou d’intérieur exprimant l’ennui, le farniente de l’été, le désir amoureux et le dramatique de l’existence humaine enfermée dans sa contingente banalité.

Dans les années 1980, Cremonini est professeur de peinture aux Beaux-Arts de Paris aux côtés d’Alechinsky. De 1979 à 2006, il expose à dix reprises avec la galerie Claude Bernard à Paris et à New York tandis que les expositions muséales se multiplient en France, en Italie, aux États-Unis, au Japon, en Allemagne, en Belgique, en Suisse, en République Tchèque et en Grèce.

Leonardo Cremonini est mort à Paris en avril 2010.

Informations pratiques :

LEONARDO CREMONINI, PEINTURES

Galerie T&L à Art Paris Art Fair

STAND B4

Art Paris Art Fair – Du jeudi 5 avril au dimanche 8 avril

Grand Palais, avenue Winston Churchill, 75008 Paris

contact@tl-galerie.com

www.tl-galerie.com