La XVIe Biennale d’architecture de Venise

0
332

La XVIe édition de la Biennale d’architecture de Venise a ouvert ses portes fin mai aux Giardini et à l’Arsenale. Elle les fermera le 25 novembre : six mois, un record pour une exposition consacrée à l’art de bâtir, soixante et onze propositions d’architectes dans l’exposition principale auxquelles il faut ajouter soixante-trois participations nationales dans les célèbres pavillons, dont, pour la première fois, la présence du Guatemala, du Liban, du Pakistan et même du Vatican. Elle a bien changé cette exposition d’architecture vénitienne depuis sa première édition, en 1980, quand elle n’était qu’une section de la Biennale d’art et qu’elle ne durait que quatre semaines. Depuis, elle est devenue aussi importante que la contrepartie artistique (organisée dès 1895) avec laquelle elle s’alterne une année sur deux. Chaque édition est confiée aux bons soins d’un ou plusieurs architectes en charge de définir un thème directeur. Aux pavillons nationaux, la plupart bâtis dans les Giardini, s’ajoutent la grande exposition à l’Arsenale, deux « sections spéciales » regroupant encore d’autres travaux d’architectes, d’autres pavillons disséminés dans la ville, des conférences, des colloques et des rencontres dans les palais de la Sérénissime : un programme dithyrambique, une matière impossible à cerner de manière exhaustive. Voici, néanmoins, un…