L’ART DE LIRE

0
196
KAFKA SOUS LE PINCEAU DE BARCELÓ
KAFKA SOUS LE PINCEAU DE BARCELÓ

CONTES POUR LES PETITS ET LES GRANDS… Même drapés de soie et de rubans, les contes de notre enfance sont de formidables réservoirs de monstres difformes et d’ogres effrayants. On y croise des princesses dissimulées sous des haillons, des maris psychopathes aux humeurs assassines, des gamins égarés dans des forêts opaques, des loups aux appétits féroces… Amoureuse de la littérature sous toutes ses formes, l’éditrice Diane de Selliers a relevé un défi de prime abord saugrenu: provoquer de façon livresque les noces de l’art brut et des contes populaires issus de la tradition orale que rassembla, en 1697, l’écrivain français Charles Perrault. Au-delà de la fascination exercée par ses rapprochements visuels, son dernier opus invite ainsi à une passionnante relecture de ce matériau féerique qui fit les délices des surréalistes comme des psychanalystes. Jean Dubuffet ne s’y était d’ailleurs pas trompé, louant « ces petits dieux des contes des fées qui s’anéantissent dès qu’on prononce leur nom». À feuilleter les pages de ce livre aussi troublant que réjouissant, resurgissent soudain les « aimables traumatismes» de notre enfance peuplés de châteaux féeriques et de chimères disgracieuses, de talismans magiques et de maudits sortilèges, de fantasmes inavoués et de craintes enfouies. Exempts…