«MADAME» : AIMER LES HOMMES (ET SA GRAND-MÈRE)

0
161
Madame
Madame

En octobre prochain sortira un film documentaire bouleversant, sélectionné au Festival de Locarno. Dans ce premier long-métrage, le Suisse Riethauser réussit à mêler un formidable portrait de femme au procès subtil des conventions sociales. C’est l’histoire éternelle du rose pour les filles et du bleu pour les garçons. De la danse et du foot. Né à Genève dans une famille bourgeoise en 1972, le petit Stéphane se destine tout naturellement à intégrer « la classe privilégiée », et à « diriger le monde ». En quel honneur ? Parce qu’il a entre les jambes « un petit appendice » que les filles n’ont pas. « Je suis un héritier, admet-il dès le départ, sur les épaules duquel reposent toutes les attentes ». Devenir expert comptable – comme Papa. S’unir devant Dieu avec une épouse douce et sensible – comme Maman. Car les femmes de l’époque sont forcément « des créatures mystérieuses, émotives et romantiques, vouées à un destin subalterne ». Pourquoi ? « C’est la nature qui veut ça. L’ordre des choses. » Seulement la nature a plus d’un tour dans son sac ; et notre petit garçon s’apprête à le prouver… Au fil du récit, raconté façon journal intime,…