“Unhappy is the land” Constance Proux, a enquêté…

0
254

Unhappy is the land

 

Unhappy is the land that breeds no hero.” No, Andrea: Unhappy is the land that needs a hero.”

Bertold Brecht, Galileo, 1938

 

Combinant approche documentaire et performance, Unhappy is the land … est un projet multimédia mêlant vidéo, son et photographie au sein d’une installation.
Après la Révolution Française, Louis XVIII commande les portraits de dix généraux vendéens.

Réactionnaires royalistes pour les uns, héros rebelles pour les autres, ces jeunes gens ont combattu contre la Révolution Française en 1793, en Vendée. Pendant deux ans, Constance Proux, a enquêté sur la mémoire des perdants de cette guerre civile française. Comment faire mémoire aujourd’hui lorsque vos héros sont du mauvais côté de l’histoire ? Comment honorer ceux que vous considérez comme vos martyrs lorsqu’ils ne sont évoqués dans aucun manuel scolaire ? Lorsqu’ils sont considérés comme les forces opposées à la grande marche de la liberté et de l’égalité ? Qu’est-ce qui conduit, enfin, ces généraux d’une Contre-révolution advenue il y a plus de deux siècles à devenir aujourd’hui les figures iconiques d’une certaine contre-culture ? À travers une reconstitution par des modèles vendéens des portraits représentant les généraux dans des postures de héros romantique, la jeune artiste apporte un éclairage novateur à ces questions. Constance Proux expose son installation au KASK & Conservatorium à Gand lors des Graduation days. Le projet est nominé pour le prix Horlait Daspens 2018.

Pour en savoir plus : https://graduation.schoolofarts.be/student/constance-proux/