Exposition Ocean Liners: Speed and Style au Victoria & Albert Museum

0
465
Le Normandie à New York, 1935-39 © Collection French Lines
Empress of Britain , lithographie pour le Canadian Pacific Railways, J.R. Tooby, 1920 – 31. Museum no. E.2215-1931. © Victoria and Albert Museum, London

Jusqu’au 17 juin le Victoria & Albert Museum à Londres retrace l’histoire de l’âge d’or et la splendeur des grands paquebots parmi lesquels Titanic, Normandie ou encore le Queen Mary.

L’exposition Ocean Liners: Speed ​​& Style présente plus de 250 objets, dont des peintures, des sculptures et des maquettes de bateaux, ainsi que des objets de chantiers navals, panneaux muraux, meubles, mode, textiles, photographies, affiches et films. Certains objets sons exposés pour la première fois en Europe comme des vaisseaux spectaculaires qui ont révolutionné les voyages océaniques du milieu du XIXe siècle à la fin du XXe siècle.

L’exposition invite à découvrir la conception et le design de ces paquebots, mais aussi l’évolution de l’ingénierie de pointe, de l’architecture et des intérieurs, sans oublier la mode et le style de vie à bord.

Les bagages Goyard des années 1940 du duc de Windsor © Miottel Museum, Berkeley, California

Une des pièces phare est un précieux diadème de Cartier récupéré du naufrage de Lusitania en 1915 ainsi que les somptueux bagages Goyard des années 1940 du duc de Windsor. On peut voir également un panneau du salon de la première classe du Titanic. Témoignages émouvants d’une splendeur engloutie.

Panneau du salon de la première classe du Titanic © Maritime Museum of the Atlantic, Halifax, Nova Scotia, Canada

La mode est aussi présente. En effet, nombreux grands couturiers se sont tournés vers les voyages océaniques pour promouvoir leurs créations. Le costume de Christian Dior porté par Marlene Dietrich à son arrivée à New York à bord du Queen Mary en 1950 et la robe haute couture Lucien Lelong portée lors du voyage inaugural du Normandie en 1935 sont exposés. On pourra découvrir également l’une des robes les plus importantes de la collection V & A – la robe «Salambo» de Jeanne Lanvin – présentée à l’Exposition Internationale des Arts Décoratifs et Industriels Modernes à Paris en 1925. La robe appartenait à Emilie Grigsby qui a voyagé régulièrement entre le Royaume-Uni et New York à bord de l’Aquitania, Olympic et Lusitania tout au long des années 1910 et 1920.

Marlene Dietrich, arrivant à New York à bord du Queen Elizabeth en 1950 et portant le costume de Christian Dior © Getty Images
La robe «Salambo» de Jeanne Lanvin © Victoria and Albert Museum, London