Haute école d’art et de design, Genève

0
792
In AP Web
Fatou-Dravé©B-Coulon

Prix d’excellence de la Fondation Hans Wilsdorf

 Tremplins vers la vie professionnelle, les Prix de la Fondation Hans Wilsdorf ont été remis, le 25 mars, aux cinq plus brillants diplômés de la HEAD.

 Pour un jeune artiste, la transition entre l’école et la vie active peut s’avérer vertigineuse. Afin d’accompagner les diplômés les plus prometteurs dans cette phase délicate, la Fondation Hans Wilsdorf décerne annuellement des Prix d’excellence.  Dotés chacun de 50’000 francs, ils récompensent les meilleurs projets dans les cinq domaines d’études de l’académie genevoise. Véritable laboratoire artistique réputé pour son dynamisme, attirant des étudiants du monde entier, ce vivier de jeunes créateurs propose un enseignement de haut niveau dans le design et les arts visuels.

Jeremy Currat, une autre masculinité

Des manteaux d’intérieur qui viennent traîner au sol, des pièces en soie décontractées, un imprimé monogrammé reprenant les patterns observés dans un tableau de Louis XIV, des tissus nobles, des accessoires et vestes réalisés de manière traditionnelle à la main. C’est ainsi que Jeremy Cuttat se réapproprie les codes du luxe pour créer une nouvelle proposition de masculinité totalement contemporaine, faite de coquetterie et de prestance royale. Actuellement en stage chez Louis Vuitton, Paris, le designer de mode a accumulé une large expérience auprès de sociétés de production et de marques établies où il a pu entrer dans les rouages du fonctionnement d’un label. Son projet devrait combler une niche absente en Suisse romande, avec un potentiel international. « La HEAD m’a permis de poser les fondations de l’entreprise dans le prêt-à-porter masculin que je veux lancer à Genève. Le Prix de la Fondation me permettra de produire ma première collection ».

Fanny Casano met les voiles

Une casquette, une veste coupe-vent et un sac, réalisés à partir de voiles de bateau recyclées : c’est avec cette première collection sportswear qui a obtenu le Swiss Design Award 2020 que Fanny Casano souhaite lancer son studio de création. « J’entends intégrer une dimension éthique à mes objets, allant du bijou à l’accessoire en passant par le produit. » Née sous le soleil de Marseille, la trentenaire s’est curieusement tournée vers le domaine de la prothèse dentaire au Canada, sans toutefois perdre de vue son envie de créer. Prix d’excellence en bijouterie-joaillerie et Prix d’honneur des Métiers d’art ont jalonné son parcours d’étudiante à Lyon.  Aujourd’hui, avec le Prix d’excellence Hans Wilsdorf, elle va pouvoir évoluer vers son dessein, tout en se perfectionnant en marketing digital.

Fatou Dravé, afrofuturisme

Diplôme , Espace et communication , Fatou Dravé

Créatrice canadienne/malienne, Fatou Dravé, entrée à la HEAD après un baccalauréat en design graphique à l’Université Laval, au Québec, concentre sa pratique autour de thèmes relatifs à la culture noire et son héritage diasporique. Elle utilise l’écriture et un concept graphique fondés sur une approche socialement engagée, pour créer des projets de médias mixtes. Son projet: Raconter l’histoire afrofuturiste d’une voyageuse dans le temps travaillant à la construction de ses propres archives à travers une série de pièces sonore pressée sur vinyles. Perpétuant la tradition de narration orale omniprésente sur le continent africain, le projet devrait constituer des séances d’écoute mondiale. Grâce au soutien de la Fondation Hans Wilsdorf, son premier volume devrait être lancé début 2022.

Alicia Dubuis, primipare.info

In AP Web
Alicia Dubuis

« L’information autour de l’accouchement est communiquée essentiellement par les hôpitaux et les cours de préparation à la naissance, relève Alice Dubuis, designer graphique et photographe suisse. Principalement d’ordre pratique, centrée sur la femme enceinte et non sur son/sa partenaire, elle n’aborde pas l’Histoire, la sociologie ni les tabous. La transformation du corps de la femme et l’adaptation mentale nécessaire sont rarement évoqués. » A partir de ce constat, Alicia Dubuis a élaboré primipare.info, un site internet interactif qui englobe des thèmes tels que le deuil prénatal, la procréation assistée, les enjeux politiques et économiques, les arts traitant de l’accouchement et de la maternité, ainsi que des témoignages. L’identité graphique qui reprend les codes visuels de l’Encyclopédie du siècle des Lumières, ainsi que la forme originale du site (structure de contenus sous forme de carte heuristique, technique drag and drop) ont également retenu l’attention du jury. Grâce au Prix d’excellence, le projet à l’état de prototype va pouvoir se développer dans trois langues nationales et sera promu auprès d’un vaste public.

 Youssef Youssef, Iconic

In Artpassions Web
YoussefYoussefLauréat2020

Le Prix d’Excellence permettra à Youssef Youssef de développer « Iconic », son premier long-métrage fiction pensé comme une expérience du réel. « Il représente pour moi le besoin de témoigner et de m’engager à éclairer la vision que l’on a des minorités lgbtq+.  Je nourris l’espoir que mes histoires participeront à la compréhension de notre monde queer, car la compréhension mène à la tolérance, et la tolérance à l’amour. » Egyptien résidant en Suisse, ayant fait ses études à Genève et à l’école Central Saint Martins de Londres, il a à son actif trois courts-métrages dont « Supreme » Prix du Meilleur film suisses des écoles, 2020, Festival de Winterthur. « Le film tire sa force de la capacité à regarder ce monde depuis l’intérieur. Il est fait avec les acteurs et actrices d’une communauté et non pas sur », appréciait à cette occasion le jury international, qui relevait par ailleurs « une grande cohérence dans la mise en scène et une belle recherche sur la beauté des corps et de l’image ».

La Fondation Hans Wilsdorf, propriétaire de Rolex, est un mécène genevois prodigue qui irrigue de ses dons le tissu social et culturel. Elle a notamment réalisé en 2012 le Pont Wilsdorf qui enjambe l’Arve et acquis trois bâtiments historiques en 2017 dans le quartier des Charmilles pour en faire le nouveau phare de la Haute école d’art et de design, HEAD. Son vaste champ d’action s’étend aux œuvres sociales, associations d’entraide, organismes culturels auxquels s’ajoutent de multiples aides dans de nombreux domaines : recherche médicale, logements pour étudiants, rénovations d’églises et de cinémas.

Viviane Scaramiglia