Meret Oppenheim : une femme à la conquête de sa liberté

0
147

« Mon exposition / My Exhibition », tel est le sous-titre qu’ont choisi les commissaires du Kunstmuseum de Berne, de la Menil Collection à Houston et du Museum of Modern Art de New York pour la première grande rétrospective transatlantique consacrée à Meret Oppenheim (1913-1985), trente-sept ans après la dernière exposition d’importance, en 1984, qui avait été montrée à Berne, Paris, Francfort, Berlin et Munich, alors que celle de 2014 n’avait été proposée qu’à Vienne, Berlin et Lille[1]. Elle est complétée par une excellente exposition d’œuvres sur papier qui se tient parallèlement au musée de Soleure. Le choix de ce sous-titre est important, car il s’inspire d’un projet élaboré par l’artiste elle-même dans les dernières années de sa vie : celui de réunir dans une exposition imaginaire l’ensemble de son œuvre, afin d’en montrer à la fois la diversité et la cohérence. Ce qui avait déjà été tenté en 1984, comme dans de précédentes expositions, contrôlées pour la plupart par Meret Oppenheim elle-même. Ce projet se présente sous la forme de douze feuillets, divisés en deux dans le sens de la largeur, intitulés « M. O. : Mon exposition ». L’artiste y propose un parcours à travers un choix de quelques deux cents dessins, tableaux et…