KARL LAGERFELD, UNE RENCONTRE

0
266
Karl Lagerfeld
Karl Lagerfeld

C’était en hiver. Artpassions me demande d’interviewer Karl Lagerfeld, non pas le people mais l’artiste; non pas le couturier mais le photo- graphe. Il y a de quoi réaliser un papier qui soit une vraie rencontre pour le lecteur. Je file rue de Lille, dans le magasin KL qui vend les éditions KL qui publient les photos de KL. Le lieu est beau, les livres intéressants. J’en achète quatre, d’époques différentes : les photos parlent, je veux que le photographe raconte. Le rendez-vous est confirmé le soir pour le lendemain en fin d’après-mi- di rue Cambon, chez Chanel. J’attends au rez-de-chaussée. L’attachée de presse ajoute : « Il ne vous recevra qu’une petite demi-heure, il a un avion pour New York dans la soirée. » Ça m’étonne. J’ai lu que le cou- turier n’aimait pas l’avion… J’hésite car une demi-heure est trop courte pour Artpassions ; les interviews nécessitent d’être creusées et que ce fut avec Pierre Soulage, Jean-Jacques Aillagon, Frédéric Mitterrand, Ernst Beyeler, Marc Restellini et tant d’autres, cela mérite deux bonnes heures d’entretien. Que faire ? Rester ? Reporter ? « Monsieur Lagerfeld vous attend ». J’emprunte l’escalier mythique où Coco Chanel se laissait prendre en photo noir et…