PHILIPPE SOLLERS – LE VOYAGEUR DU TEMPS À TRAVERS LES ARTS

0
748
PHILIPPE SOLLERS
PHILIPPE SOLLERS

Rencontrer Philippe Sollers est toujours une joie. Personne n’est plus attentif ni plus généreux. Parler de sa passion pour les arts ? Il est d’accord ! Rendez-vous dans son bureau chez Gallimard. Aux murs, des reproductions de tableaux de Picasso, un poème chinois calligraphié, la peinture d’un cavalier par Giuseppe Castiglione, ce jésuite italien fou de Chine. Sur son bureau, une carte postale représentant le jeune fils de Manet en canotier ; des objets, un lingam indien, un petit éléphant en ivoire, un gros dé noir, et un DVD sur « le Nouveau », son dernier roman paru chez Gallimard. Près de la fenêtre ouverte, qui donne sur une terrasse et des fleurs, des portraits de Joyce et de Voltaire sur une étagère. Et puis des livres, des livres partout, toute une bibliothèque… « Pour savoir écrire, il faut savoir lire, et pour savoir lire, il faut savoir vivre ». Cette phrase de Guy Debord, que Philippe Sollers aime citer, a valeur de preuve. Encore faut-il comprendre ce dont il s’agit, de l’intérieur. Qu’il parle de peinture, de musique ou de littérature, c’est toujours en artiste que Sollers entre en conversation avec les aventuriers de la vie que sont les…