Les barils de Christo à Londres

0
251

Ils voyageaient toujours dans des avions différents en prévision d’un éventuel accident pour que l’un ou l’autre puisse poursuivre leur travail commun. Aujourd’hui Christo travaille sans son épouse Jeanne-Claude, décédée en 2009, et poursuit seul leur engagement dans le Land Art. Prochaine étape à Londres, une première. Emballer un élément naturel, saisir l’informe et le mouvant, enfermer le vivant : tel était le projet de Christo et Jeanne-Claude – feu son épouse –, qui aurait fait apparaître le jet d’eau de Genève comme un élément fluide, artificiellement modulé, tout en offrant une vision spectaculaire sur la rade. C’est en 1975 qu’ils proposaient de défier de la sorte la propulsion de cent quarante mètres d’eau dont la vitesse de deux cents kilomètres par heure a finalement conduit à abandonner le projet. The Floating Piers, sa dernière œuvre en date, a invité des milliers de personnes à marcher sur l’eau dans le Nord de l’Italie, entre Sulzano et la splendide Montisola. Un parcours piéton long de trois kilomètres s’étirait sur les eaux du lac d’Iseo, composé par une seule jetée large de seize mètres et couverte par un tissu jaune irisé. La passerelle n’est restée installée sur l’eau que seize jours –…